Home French 1 • Alterscience - Postures, dogmes, idéologies by Alexandre Moatti

Alterscience - Postures, dogmes, idéologies by Alexandre Moatti

By Alexandre Moatti

Remise en reason de los angeles théorie d'Einstein, de celle de Darwin, créationnisme et fondamentalismes, cosmologies païennes, mouvements technofascistes, idéologies radicales antiscience... Pourquoi des personnes formées à los angeles technology en viennent-elles à adopter une perspective en competition virulente à l. a. technology de leur époque ? remark mobilisent-elles leur capacité de raisonnement au carrier de dogmes et d'idéologies sans rapport avec los angeles technology ? Peut-on tirer un fil historique entre ces postures depuis l. a. naissance de los angeles technological know-how moderne au XVIe siècle ? De nos jours, quel est l'impact sur les rapports entre technology et société de ces attitudes, diffusées et multipliées par le canal de l'Internet ? Rejet de los angeles technological know-how contemporaine, de los angeles spécialisation et de l'abstraction mathématique ; appel au bon sens et à une technological know-how globale ; vitupération pouvant aller jusqu'à l'invocation de los angeles théorie du complot ; instrumentalisation de los angeles technology à des fins idéologiques ou religieuses : voilà les principales caractéristiques des mouvements ou des individus étudiés dans cet ouvrage.

Show description

Read Online or Download Alterscience - Postures, dogmes, idéologies PDF

Similar french_1 books

La grande fenetre

Cela start par une histoire de pièce infrequent. Tout le monde sait qui l'a volée, mais personne ne semble s'en soucier outre mesure. Marlowe ne comprend pas pourquoi los angeles vieille l'a embauché. Il a l'impression qu'on le mène en bateau. Mais le désormais classique «privé» a été payé pour faire un boulot, et il le fera malgré les assassinats qui viennent encore pimenter une histoire fortress délectable.

Extra info for Alterscience - Postures, dogmes, idéologies

Example text

Cette autre science peut s’entendre soit comme la construction d’une science différente (par exemple une physique ne faisant pas appel à la relativité ou à la mécanique quantique), soit comme l’extension du domaine de la science à des champs relevant de l’idéologie ou de la religion – en fait une altération de la science. * L’opposition radicale à la science qui leur est contemporaine est une première caractéristique des mouvements ou individus étudiés ici. La remise en cause de la théorie de la relativité, de 1920 à nos jours, conduit à la formulation de théories physiques ou cosmologiques fantaisistes – les Anglo-Saxons ont donné le nom de cranks à leurs concepteurs.

L’isolement et la fragmentation se sont révélés être des voies erronées16. Ce qui est global est forcément plus beau. C’est la science mal portante (telle que vue par les uns comme par les autres) qui est réductionniste, qui réduit l’étude du tout à celle de ses parties, qui fragmente à tort la connaissance. * L’invocation de la science unifiée peut avoir une variante, celle d’une classification hiérarchique des sciences, avec l’idée sous-jacente d’une science comme étant supérieure à une autre, sorte d’aristoscience, écrit Pierre Thuillier17.

Dans la lignée du penseur écologique Aldo Leopold (1887-1948) qui proposait de « penser comme une montagne », certains écologistes radicaux8 dénient à l’US National Forest Service le bien-fondé de modélisation des écosystèmes forestiers : qui dit modélisation dit passage par une mesure, par une mathématique de quantification. « La carte n’est pas le territoire » : la Terre est un organisme vivant – toute modélisation, par définition externe à la nature, est invalide. L’opposition à un réductionnisme de modélisation via l’informatique est portée presque à caricature par les néoanarchistes.

Download PDF sample

Rated 4.00 of 5 – based on 24 votes

Author:admin